• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Chapelier Fou au pays des merveilles acoustiques  

Le replay de la semaine
Chapelier fou en concert enregistré en avril 2021 à l’Arsenal de Metz
Chapelier fou en concert enregistré en avril 2021 à l’Arsenal de Metz en replay sur ARTE © Joseph André

Replay : Chapelier Fou au pays des merveilles acoustiques  

 

Avec son nouveau projet acoustique, Chapelier Fou effectue un retour aux sources de la musique classique où il a débuté au violon au conservatoire de Metz. Il met de côté synthèse sonore, sampling et programmation informatique le temps d’un set inédit interprété avec l’Ensemb7e.

Ce concert "d’électro-chambre" a été joué à huis-clos le 1er avril dans la grande Salle de l’Arsenal de Metz et présenté sur ARTE le mercredi 21 avril. Il est disponible en replay pendant une année.

Chapelier Fou a réalisé deux albums en 2020 qui n’ont pu être présentés en public "Méridiens" et “Parallèles”. Il profite donc de cette scène filmée et captée par ARTE pour offrir également un espace de liberté à ses deux créations. 

Après avoir parfois été classé sous la dénomination de "musique électronique de chambre", Chapelier Fou propose un réel ensemble de musique de chambre. L’Ensemble est composé de :  

  • Louis Warynski, alias Chapelier Fou : violon, bouzouki, piano, harmonium, métallophone ;
  • Marie Lambert, violon, harmonium, trompette, flûte à bec ;
  • Camille Momper, violoncelle, flûte à bec, harmonium, piano ;
  • Maxime François, alto, scie musicale, harmonium, flûte à bec ;
  • Maxime Tisserand, clarinette, clarinette basse, flûte à bec ;
  • Gregory Wagenheim, piano, harmonium ;
  • Nicolas Stroebel, batterie, percussions, harmonium, piano.

► Profitez de ce replay disponible jusqu’au 20 avril 2022  sur arte.tv 

Radio France tout au long de l’année accompagne la vitalité de la scène et de la production française. Dans l’inévitable crise économique à venir plus que jamais, nous revendiquons notre rôle de soutien et notre capacité à inventer tous les jours de nouveaux dispositifs pour faire vivre cette belle exception culturelle française

A lire aussi