• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Coup de cœur : Jour de Kirane

Coup de cœur Radio France pour Le Jour de Kirane
Coup de cœur Radio France pour Le Jour de Kirane © Bertrand Benant

Coup de cœur : le Jour ou Kirane “s’aime” des fleurs

La chanteuse Kirane a sorti, au mois d’octobre, son premier EP, Jour : 6 chansons douces et mélancoliques accompagnées d’un clip Je suis Moi-Même.

"Un très beau Clip pour cette jeune bordelaise, pianiste plusieurs fois primée au conservatoire, qui vit actuellement à Paris mais espère tourner dans la région bordelaise où vit sa maman", précise notre déléguée musicale, Muriel Chedotal.

Estelle Grand, a voulu trouver un pseudonyme en référence à ses origines amérindiennes. C’est finalement un prénom indien, Kirane, qu’elle a adopté et qui signifie “Rayon de lumière dans l’obscurité”.

Kirane a commencé le piano à l’âge de 7 ans. Elle a accompagné la comédie musicale Anges et Démons, a travaillé avec Didier Lockwood, et même à la direction d’orchestre avec Joachim Jousse (assistant de Kurt Masur). En 2009 elle décide de chanter et créé le groupe Fromtwo qui tournera en France et à l’étranger. Elle a obtenu le prix de la SACEM lors du tremplin Les Nuitées Vagabondes.

Jour de Kirane © Bernard Benant
Jour de Kirane © Bernard Benant

Dans ce premier opus, Kirane nous plonge dans un univers intime et délicat. Elle explore une pop élégante et romantique, dans laquelle elle mélange ses influences classiques à des sonorités frontalement urbaines. Elle est soutenue par son piano, par un violoncelle (Valentin Mussou sur CD et Lucie Cravero pour la scène), une basse (David Craquant), une batterie (Raphael Séguinier) et avec la participation du beat boxeur Svent qui offre un mélange de voix qui chuchotent et se multiplient en écho pour s’envoler avec les cordes.

Les pensées de ce "Cœur fragile" volent en éclat dans de fabuleuses mélodies comme dans ce clip Je suis moi-même où les images sont des mirages à savourer comme un conte de fée, un conte des mille et un Jour.

La musicienne est assise sur un tapis oriental au milieu d’un pont déserté. Sur le tapis : un lampadaire, des bougies, des flutes de champagne vides et un corbeau, animal totem à la fois signe de chance et de tromperie, associé aux mystères de la vie et de la magie. Paris se lève et "l’Incertitude berce le chemin" de ce cœur voyageur qui sème les fleurs de son panier en osier, suivie par son double, habillé en noir, qui fait disparaître cet arc-en-ciel parfumé. Dédoublement d’un corps, pour exprimer les contradictions d’une Kirane qui aime la solitude mais qui peut également retrouver dans la foule anonyme son “Rayon de lumière dans cette obscurité”, une de ses fleurs accrochées à la boutonnière d’un veston. Comme un peu d’espoir pour cette "Petite Poucette" qui s’endormira tranquillement, le sourire aux lèvres, la fleur à la main et un petit bonheur au creux de son cœur.

Testez le tapis volant vers les sentiments avant de découvrir Kirane à la Manufacture Chanson de Paris, le vendredi 17 décembre 🔽

Radio France tout au long de l’année accompagne la vitalité de la scène et de la production française. Nous revendiquons notre rôle de soutien et notre capacité à inventer tous les jours de nouveaux dispositifs pour faire vivre cette belle exception culturelle française

Thème(s) associé(s) :

A lire aussi

23.06.2022

Entre le végétal et l’animal, une Touche qui régale