• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Coup d’œil pour « E.M.I » de Macy Lu

Coup d'œil de Radio France pour « E.M.I » de Macy Lu
Macy Lu © Mlle Dou

Macy Lu, entendue et approuvée !

Rien ne prédestinait Manon Cluzel, aka Macy Lu, à la musique. Certes, enfant, elle entend à la maison des pointures des années 60 ou 70 dont ses parents sont fans, la petiote est biberonnée à Pink Floyd, aux Beatles, Neil Young ou Jimi Hendrix. Pourtant, dès ses 4 ans, dans le village ensoleillé de Saint-Affrique dans l’Aveyron (elle en garde l’accent du sud), elle fait entendre sa voix et chante à tout va, Manon ne s'arrêtera plus. L’ouverture d’un Conservatoire dans la commune de 8000 âmes est une véritable aubaine, elle y entre à 9 ans, y apprend la harpe, puis le piano. Entrée en Bac Pro de Commerce à Rodez, jugée "trop rêveuse", l’élève se fait régulièrement coller (elle obtiendra néanmoins son bac avec mention "Très bien"). Elle demande alors à son professeur de français, prêtre par ailleurs, de faire ses heures de colle autrement, qu’à cela ne tienne, ce dernier l’invite à chanter tous les mercredis après-midi pendant les messes. Il l’aidera même à constituer ses dossiers pour des formations supérieures en école de musique à Lyon, elle choisit alors le C.S.P.M Vaulx-en-Velin qu’elle l’intègre en 2012.

En 2015, la chanteuse collabore avec le groupe Supa Supa, partage la scène avec le rappeur Notabene avec lequel elle explore son appétence pour le hip hop. C’est lors de cette expérience qu’elle choisit son identité artistique. Macy Lu est née. Cette même année, avec son professeur de "formation collective" Mathieu Manach (percussioniste, manager et guitariste du groupe Pat Kalla & le Super Mojo), ça fait tilt, ils créés Uptown Lovers. Simple duo guitare-voix à ses débuts, ils sortent un 1er album en 2017, puis, avec une formation plus étoffée, un second en 2019, By your side, dorénavant accompagnés de Maud Fournier au violoncelle et David Bressat aux claviers et enfin l’album Care. 3 opus qui donnent à entendre un univers soul, folk inspiré, chanté en anglais et sur lequel plane l’esprit d’un Stevie Wonder que Manon admire. Un "vrai son c’est installé", dira-t-elle, son qui vaut à Uptown Lovers d’être coup de cœur Radio France en novembre 2022.

Forte de toutes ces aventures musicales, l’autrice, compositrice et interprète a pu peaufiner son propre style, son univers, comme l’on multiplie les voyages, les expériences et les rencontres pour se révéler à soi-même, car se trouver "c’est du travail" dira-t-elle. C’est donc dans l’altérité et l’implication au long cours que vient la prise de conscience de sa propre identité et de ce qu’elle souhaite exprimer.

Riche de toutes ses influences croisées, James Brown, Pink Floyd, Lauryn Hill, Amy Winehouse, NTM, Jacques Brel ou Serge Gainsbourg, Macy Lu lance un nouveau projet, elle sort en 2021 Ego, un "1er" opus sous son nom. Puis, en mai 2023, parait le titre Soleil et enfin E.M.I le 27 octobre dernier, les prémices de son album à venir en 2024.

"Elle donne corps à une esthétique qu’elle a voulu “R’n’B, hybride et poétique”, pari gagné ! L’instrumentation dépouillée donne encore plus d’ampleur, d’échos à son interprétation aux belles fluctuations, une merveille !", s’enthousiasme notre Déléguée musicale Sud-Est, Véronique Hilaire.  

Avec E.M.I, Macy se met à nu, dévoile sa sensibilité à fleur de peau dans un mélange de doutes et de confiance, là est le fruit de son cheminement, du feu intérieur qui l’anime depuis toujours, une passion et un investissement pour la musique jamais rassasiés qui fait battre notre palpitant. Elle nous raconte son expérience avec l’au-delà, son lien avec les astres qui la poussent à écouter son instinct coûte que coûte. Dans ce voyage intime elle trempe sa plume dans l’adversité, dans ses propres blessures, les transcende en de belles mélopés aux couleurs d’un R’n’B aventureux et pluriel. Ses mots, sa voix, tantôt puissante tantôt caressante, leur donnent tous les atours de la beauté, un moment gracieux plein de volupté, comme le fait d’entourer d’un châle avec bienveillance des épaules frileuses, comme le baume appliqué sur un cœur tourmenté, une chanson d’une belle intensité.

Avec E.M.I, Macy Lu fait de ses ombres des éclats, de ses tourments un élan, des affres de son âme un tremplin, chapeau bas.

▶️ E.M.I de Macy Lu 🔽

▶️ Macy Lu à suivre sur Facebook, Instagram et sur YouTube.

Radio France tout au long de l’année accompagne la vitalité de la scène et de la production française. Nous revendiquons notre rôle de soutien et notre capacité à inventer tous les jours de nouveaux dispositifs pour faire vivre cette belle exception culturelle française

Thème(s) associé(s) :

A lire aussi

Du rêve à la rave !

A l’écoute de ce morceau à l’esthétique techno assumée du groupe angevin Hyper Jacuzzi, bien malins sont ceux qui pourraient deviner qu’à l’origine, ce combo basse/sax/batterie vient du jazz !

Vol au-dessus d’une électro magnétique

Owen le Guen, avec un nom pareil on pourrait s’attendre à de la musique celtique, que nenni, il s’agit bel et bien de musique électronique.