• Fréquences
  • Accès
  • Contact

À l'air libre du 26 septembre au 2 octobre 2022

Radio France soutient la scène française
Radio France soutient la scène française © Thibault Delmarle/France Bleu Périgord

C’est l’automne : concerts, récitals, festivals, se ramassent à la pelle pour notre plus grand bonheur, aux 4 coins de l’Hexagone

Nord-Ouest : l’âme du Grand Soufflet fait vibrer

"Le Grand Soufflet fait bombance : 10 jours de musiques du monde, 40 groupes venant de France ou d’ailleurs, 70 concerts dans 70 lieux à Rennes et sur 45 communes d’Ille-et-Vilaine, du 5 au 15 octobre. Et on en redemande !", souligne notre déléguée musicale Sarah le Lann.

Parmi les musiques du monde et les musiques d’ici, traditionnelles et actuelles, on pourra, lors de cette 27ème édition, danser et écouter des créations singulières et étonnantes. Notamment celles de Maya Kamaty, femme engagée, artiste, auteure, compositrice et interprète, qui conjugue la langue créole et les rythmes du maloya à l’électronique, dressant des ponts entre sa culture d’origine et la pop moderne. Également le duo Cocanha qui bouscule les codes de la polyphonie occitane en cultivant le minimalisme à travers un face à face percutant et dansant ; le chanteur Rodrigo Cuevas, agitateur folklorique moitié drag queen, moitié sorcier hidalgo, qui s’inspire des rythmes et chants traditionnels du Nord de l’Espagne ; le pianiste et multi-instrumentiste franco-libanais, Bachar Mar-Khalifé qui présente avec un doigté déconcertant ses expérimentations musicales entre classique, jazz, électro et musique orientale pour chanter  l’exil, l’amour et l’espoir ; les Ukrainiennes du groupe Dakh Daughters qui vont enflammer le cœur des Européen(ne)s avec leur cabaret punk.

Fidèle à l’historique du festival, l’accordéon viendra encore jalonner de manière forte les propositions. À ne pas manquer par exemple l’accordéoniste seul en scène Antti Paalanen qui crée de la techno à base de musique finlandaise ou les infatigables musiciens mexicano-lyonnais de Kumbia Boruka, adeptes d’une cumbia festive et collective à l’image de ce grand rendez-vous de découvertes et de fêtes à tous les étages du département.

► Réservez vos places sur legrandsoufflet.fr et découvrez le teaser sur Le Grand Soufflet 🔽

 

Nord-Est : Musica, le festival étale sa puissance et son abondance

Musica est un festival de musique contemporaine et de musique expérimentale organisé chaque automne à Strasbourg. "À l’occasion de sa 40ème édition, le festival pose pour la première fois ses valises à Vandoeuvre et Nancy, le temps d’un week-end, du 30 septembre au 2 octobre. Une collaboration inédite avec différents acteurs culturels nancéiens, une programmation qui traverse tous les formats musicaux et guide les spectateurs vers des œuvres puissantes et généreuses", précise notre déléguée musicale Marie-Lyne Furmann.

Cette année, le festival Musica sera placé sous le signe de la relation intime à la musique avec des récits à la première personne, des tranches de vies singulières et toujours plurielles entre classique, festivals, opéras, théâtre et "mini Musica" pour le jeune public. 

À l’affiche, des concerts qui mettent à l'honneur les compositions depuis le début du 20ème siècle jusqu'à nos jours avec notamment le 30 septembre au CCAM de Vandoeuvre, le quatuor Diotima dans Horns, une performance immersive pour dispositif d’enceintes d’objets vibrants, amplificateurs et quatre improvisateurs. Le quatuor jouera ensuite deux œuvres majeures : le Quatuor à cordes n° 2 de György Ligeti et Different Trains de Steve Reich. Un voyage aux confins de la mécanique de précision musicale.

Le samedi 1er octobre, 4 concerts sont proposés dans 4 lieux différents :

  • À 18 heures, au Théâtre de la Manufacture, le concert à table avec Claire Diterzi et Lou Renaud-Bailly aux percussions. La chanteuse met son répertoire à nu et montre que la véritable force d’une composition chantée se révèle dans la fragilité et la délicatesse du moment. (Ce concert sera enregistré par France Musique et diffusé le 19 octobre dans Le Concert de 20h).
  • À 19h30, dans la salle Poirel de Nancy, l’Ensemble Ictus s’associe aux Synergy Vocals et aux pupitres de l’Orchestre de l’Opéra national de Lorraine pour présenter quelques-unes des plus belles pages du minimalisme avec Proverbs.  Quatre œuvres choisies pour leurs qualités introspectives : Tehilim de Steve Reich qui constitue le cœur du programme, autour duquel viennent graviter les charges émotionnelles de The Unanswered Question de Charles Ives et de The Sinking of the Titanic de Gavin Bryars. Également la célèbre pièce Proverb (1995) pour voix et ensemble, dans laquelle Steve Reich s’appuie sur un très bref texte du philosophe Ludwig Wittgenstein : How small a thought it takes to fill a whole life ! (Qu’elle est petite, la pensée qui peut remplir toute une vie !). En somme, le mantra d’une soirée lors de laquelle la musique se déploie à partir de presque rien pour devenir, progressivement, presque tout.
  • À 21h30, en plein air sur la place Stanislas, Rendez-vous près du feu. L’Opéra a proposé à Mathieu Corajod, jeune figure du théâtre musical, de réaliser un projet en plein cœur de Nancy. La performance mêle le Chœur et l’Orchestre de l’Opéra, ainsi qu’un mapping vidéo sur la façade de l’édifice.
  • À 22 heures, à la MJC Lillebonne, en plein centre de Nancy, en collaboration avec Nancy Jazz Pulsations, Musica invite le duo électro strasbourgeois Encore. Une fin de soirée conviviale dans l’un des plus beaux monuments Renaissance de la ville.

Dimanche 2 octobre, deux rendez-vous à ne pas manquer :

  • À 11 heures, au Musée des Beaux-Arts de Nancy, Black Angels composé par George Crum en 1970 et interprété par le Quatuor Diotima avec entre autres des instruments inhabituels joués par les musiciens : des verres en cristal et deux gongs.
  • À 15 heures, à l’Opéra national de Lorraine, Like Flesh, opéra composé par Sivan Eldar, sur un livret de la dramaturge Cordelia Lynn, dans une mise en scène de Sivia Costa sur la crise écologique à travers les relations humaines et amoureuses.

► Pour ces multiples rendez-vous inédits, circulation des œuvres et des sonorités, toutes les infos sur festivalmusica.fr tout en découvrant le teaser du festival 🔽

 

Sud-Ouest : La douceur aiguisée et la couleur tamisée de la pop et du rap

Pop et rap vont se partager la scène du Krakatoa de Mérignac, vendredi 30 septembre avec Marie-Flore et Fils Cara, à 20h30. 

Côté pop : l’auteure-compositrice-interprète et multi instrumentiste, Marie-Flore, avec son joli minois de chat au cœur écorché, son regard bleu cristallin et son timbre à nul autre pareil. Capable de passer d'un piano-voix éthéré à une pop teintée d’urbanité et de modernité, Marie-Flore vient défendre son nouvel album Je sais pas si ça va sorti en juin dernier. "La performance est un art qu’elle maîtrise : séduisante, défiante, ironique, littéralement hors du commun, Marie-Flore prend d’assaut nos cœurs sur disque comme sur scène", souligne notre déléguée musicale Muriel Chedotal.

Tôt ou tard vous succomberez à ses "hymnes" à l’amour ! :

Côté rap : découvrez l’auteur-compositeur Fils Cara. Ce dernier issu du rap fait évoluer sa voix entre la douceur et la couleur, avec une fragilité qui raconte ses errances diurnes et nocturnes. Après son projet Volumes il présente son deuxième EP, Fictions, 8 morceaux de vie, 8 séquences d'un paysage construit au plus près des mots dans un univers poétique nourri par son parcours et ses origines : la Sicile de ses grands-parents, sa ville natale Saint-Étienne, son travail d’ouvrier dans une usine et son arrivée à Paris pour vivre son projet musical. Et puis sa mère Carmela qui lui a donné son nom d’artiste, Cara.

► Avant son live au Krakatoa, découvrez les couleurs pop-italiennes de ce chanteur rap en session acoustique qui nous raconte son histoire "inventée" 🔽

 

► Pour cette soirée, réservez vos places sur : krakatoa.org 

 

Sud-Est : Rhino Jazz(s) Festival : les cornes retentissantes de la renommée

La 44ème édition du Rhino Jazz(s), dont l'animal mascotte a été créé par le peintre Jacques Barry, se déroulera du 1er au 23 octobre dans 28 communes entre Loire et Rhône en proposant 42 concerts, 2 créations, 290 musiciens, 1 expo photos, des projections et des conférences.

"Hyper créatif, ce rendez-vous musical prend en considération les jazz(s), du blues à la soul, en passant par un soupçon de rock. Il y en a pour tous les goûts avec des artistes émergents et des têtes d’affiches demandées dans le monde entier", assure notre déléguée musicale Véronique Hilaire.

Rhino Jazz(s) Festival du 1er au 23 octobre 2022
© Will Burrard-Lucas

Parmi les rendez-vous incontournables, les frères Belmondo revisitent les thèmes de Miles Davis pour le film Ascenseur pour l’Échafaud et quelques B.O. cultes des années mythiques où le jazz ambiançait le cinéma. Des aventures musicales proposées sans frontières dans une édition particulièrement kaléidoscopique où l’on pourra écouter l’univers époustouflant du pianiste Shaï Maestro en trio, le duo-duel de saxo-clarinette de NoSax Noclar, le soul-groove rétrofuturiste de Laurent Bardainne & Tigre d’Eau Douce, mais aussi la funk d’Old School Funky Family et côté révélation, A Polylogue from Sila, un groupe venu du Pays Basque, drivé par le bassiste compositeur Kevin Bucquet, sous l’appellation nu-soul, une combinaison mêlant la soul à l’afro-jazz, au R&B et au hip-hop, le tout enrobé de sauce piquante électro.

À ne pas manquer également le bel ensemble ligérien et lyonnais dirigé par Daniel Kawka qui invite le saxophoniste Lionel Martin, dans une œuvre majeure du répertoire contemporain, le fameux Oiseau de Feu que le jeune Igor Stravinsky a écrit à 28 ans et créée à l’Opéra de Paris en 1910.

Après ces "Drôles d’oiseaux" ne manquez pas la nuit du blues, avec deux géants du genre : Big Daddy Wilson dont le blues et la voix mélodique lui ont valu de nombreux prix et Otis Taylor, 40 ans de carrière et une voix hypnotique. Pour clôturer le festival concert de Cat & The Mint pour un retour dans les années 1940 et 1950 aux Etats-Unis entre country, boogie-woogie et swing.

Et tout au long du festival, découvrez l’exposition exceptionnelle à la galerie Ceysson-Bénétière de Saint-Étienne composée d’une centaine de clichés signés Pierre Terrasson, incontournable photographe des stars et témoin privilégié de l’histoire de la musique des années 1980 à nos jours.

► Préparez votre Rhino sur mesure, concert à l’unité ou Pass de 3 à 10 concerts sur rhinojazz.com et profitez du teaser 🔽

Radio France tout au long de l’année accompagne la vitalité de la scène et de la production française. Nous revendiquons notre rôle de soutien et notre capacité à inventer tous les jours de nouveaux dispositifs pour faire vivre cette belle exception culturelle française

Thème(s) associé(s) :

A lire aussi

24.11.2022

Aux 4 coins de l’Hexagone cette semaine : de quoi réfléchir et se distraire avec du rap au féminin, des créations classiques et contemporaines, un récital de musique et de mots et un oratorio onirique qui fait rêver

18.11.2022

Concert expérimental, ciné-concert, des rendez-vous musicaux qui touchent le cœur et l’âme : voici une sélection des manifestations culturelles à ne pas manquer aux 4 coins de l’Hexagone