• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Allo, allo, ici la station Radio PTT de…

Cachet administratif PTT Radiodiffusion, années 1930
Cachet administratif PTT Radiodiffusion, années 1930. Collection Service Archives écrites et Musée de Radio France

L’administration des PTT s’intéresse de près à la radiodiffusion et contribue à son expansion en déployant un réseau de service public.

 

Entrée en service en janvier 1923, Paris PTT est la première station à émettre sur une longueur d'onde moyenne de 450 mètres. Les programmes vont progressivement s'enrichir grâce à l'association des auditeurs de TSF. La station est également mise à la disposition de l'Ecole supérieure de PTT pour ses expériences.

Un décret-loi du 28 décembre 1926 donne un statut à la radio d’État et crée le service de la Radiodiffusion relevant de la direction de l’Exploitation télégraphique au ministère des PTT qui prend en charge l'exploitation technique. La composition et la réalisation des programmes sont confiées à des groupements ou collectivités dont la composition est soumise à l'agrément du ministre des PTT.

Les stations publiques, placées sous l’administration des PTT, côtoient les initiatives privées, nées de l’impulsion de constructeurs et amateurs de TSF. Une trentaine de stations privées et d’état, à l’exemple de Radiola, devenue Radio Paris, du Poste Parisien, de Paris PTT, de Radio Toulouse ou de Lyon-la Doua émettent déjà mais en discontinu. Théâtre, fiction radiophonique, musique, radio-concert, causerie, météo font partie des programmes tout comme Le Journal Parlé de Maurice Privat ou les reportages d’Edmond Dehorter, "Le Parleur Inconnu".

Dans ce contexte, le réseau des stations Radio PTT est appelé à s’élargir à travers la France. En 1927, Radio PTT Nord propose, à l’image des autres stations, Les Matinées enfantines diffusées tous les jeudis. Jeux, chansons, piano, numéros de Bécassine ou de Guignol, tombolas de jouets divertissent les petits auditeurs surnommés Friquets et Friquettes de la radio. C’est la même station qui organise un reportage en aérostat en 1929 et qui bénéficie de la première Maison de la Radio en France inaugurée par le ministre des PTT en juillet 1933.

Dans l’Est, la première émission officielle de Radio Strasbourg PTT a lieu, symboliquement, le mardi 11 novembre 1930, avec des émissions en français, en allemand et en alsacien. Dans le Sud, la création de Nice-Côte d'Azur répond à un besoin d’implantation de l’Etat dans une région où la station privée Radio Côte d'Azur et les radios italiennes voisines sont déjà populaires. Dès les premiers essais à l’été 1935, des équipements modernes et puissants sont alloués à la station. Les programmes sont diffusés régulièrement à partir du 8 septembre 1936.

Le 6 mai 1931, le jour de l'ouverture de l'exposition coloniale internationale, Gaston Doumergue, alors président de la République, inaugure le Poste colonial. Cette station de radiodiffusion en ondes courtes est destinée à couvrir l’ensemble de l'Empire colonial français et ses émissions sont dirigées vers l'Amérique, l'Afrique et l’Asie. En 1938, la station prend le nom de Paris-Mondial.

L'Etat instaure en 1933 la perception d’une redevance permettant le financement des radios publiques et impose son autorité dans les associations gérant les radios publiques.

Les progrès techniques amènent à la radio de nouveaux adeptes. Le procédé "superhétérodyne" mis au point par Lucien Levy permet un réglage aisé diminuant le nombre de boutons à tourner. Sans pile, sans accumulateur, les premiers récepteurs branchés sur le secteur, font leur apparition. Les lampes désormais intérieures sont enfermées comme le haut-parleur dans des meubles en bois aux formes recherchées. Impressionnants par leur aspect esthétique, les récepteurs de radio deviennent des éléments de décor et prennent place dans les intérieurs des années 1920 et 1930.

Extraits des collections du Service Archives écrites et Musée de Radio France (reproduction interdite) 

Logo de Radio France de 1975 à 1994

Radio France est l’héritière de l’ORTF, de la RTF, de la RDF, de la Radiodiffusion nationale et du Service de la Radiodiffusion au ministère des PTT