• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Deux musiciens dans la Grande Guerre

Maurice Maréchal (auteur)
Lucien Durosoir (auteur)
Luc Durosoir (présenté par)
Jean-Pierre Guéno (préface)
En 1995, Paroles de poilus avait révélé la vibration de l’âtre de ces combattants de 14-18 que furent nos hères, nos grands-pères, nos arrière-grands-pères lorsqu’ils prenaient la Plume pour exprimer leurs frayeurs, leur désespoir, leurs états d’âme… Parmi eux, Maurice … Lire la suite Lire la suite
Parution : 02.11.2005
Thèmes : Histoire
Distributeur : Tallandier
ISBN : 978-2847342581

Livre 354 pages + 1 CD inédit d’œuvres de Lucien Durosoir – Parution novembre 2005

prix éditeur : 21,85

En 1995, Paroles de poilus avait révélé la vibration de l’âtre de ces combattants de 14-18 que furent nos hères, nos grands-pères, nos arrière-grands-pères lorsqu’ils prenaient la Plume pour exprimer leurs frayeurs, leur désespoir, leurs états d’âme… Parmi eux, Maurice Maréchal, le plus grand violoncelliste de la première moitié du XXe siècle, qui, dans le présent recueil, unit sa voix à celle de son ami le violoniste Lucien Durosoir. Ces deux virtuoses, plongés au cœur des plus grandes tueries de la Première Guerre mondiale, auraient pu être poètes, peintres ou écrivains. Ils ont l’âme à fleur de peau. C’est tout l’intérêt des lettres de Durosoir à sa mère comme celui des carnets intimes de Maréchal. La boue, les rats, le froid, les gaz, la peur, la bêtise humaine, la camaraderie aussi… Ces deux textes, dont chacun suffirait à tout révéler, entrent dans une puissante synergie parce que leurs auteurs firent cette guerre ensemble, la vécurent dans une proximité quotidienne, rejoignant entre deux assauts le quatuor créé par le général Mangin. Pendant que le canon continuait à répandre sur les tranchées sa mélodie funèbre.

Sur le même thème

Une histoire de l'île par sa musique et sa littérature
Marcel Quillévéré